Accueil
préparer son badigeon

 

contact

Le badigeon à la chaux   

Le badigeon à la chaux est une des plus anciennes techniques de décoration extérieure mais aussi intérieure. Elle a cependant été supplantée par les revêtements synthétiques modernes d'aujourd'hui  beaucoup plus durables dans le temps mais qui ne se dégradent pas d'une manière aussi douce ... d'où une certaine nostalgie et un retour de mode même en tenant compte de ses quelques défauts.

Depuis 6000 ans on utilise la chaux dans la construction, comme plâtre, comme mortier ou comme revêtement.

Les peintures modernes pour les maçonneries extérieures piègent l'humidité à l'intérieur des murs et à cause de cela  elles se dégradent plus vite. La chaux est au contraire un matériau ouvert qui permet à l'humidité de traverser les surfaces enduites. Elle est donc tout spécialement appropriée aux vieilles habitations qui n'ont pas reçu d'isolation. Sur un support de mur ancien, fait de torchis, de mortier de chaux, de terre crue qui a déjà été traité à la chaux il vaut la peine de se renseigner pour éventuellement réutiliser la même technique que le premier revêtement... Il faut savoir cependant qu'un badigeon nécessite d'être renouvelé souvent d'où sa disparition remplacé par des peintures plus stables...

Sur des supports neufs que l'on dit fermés (car ils ne sont pas poreux) il n'est par contre pas toujours adéquat de chercher à appliquer ces techniques anciennes.

La chaux et le badigeon sont d'étranges produits qui changent d'état chimique à chaque étape de leur fabrication et de leur utilisation.

Sous les initiales CL on parle d'une chaux aérienne éteinte pour le bâtiment alors que sous les initiales NHL on parle d'une chaux hydraulique naturelle pure.

Si vous avez la chance d'habiter une vieille maison dont la finition t a été fait à la chaux, il vaut la peine de se renseigner auprès d'un spécialiste connaissant cette technique ancienne pour la préserver car rien ne vaut la chaux pour laisser respirer les murs. Modifier la finition d'une peinture sur un bâtiment ancien peut même amener de gros problèmes d'humidité qui risquent de laisser des trâces sur les murs intérieurs (les murs ne pouvant plus respirer de vers l'extérieur déposent de l'humidité vers l'intérieur...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le cycle de la chaux

Au commencement, la craie, le calcaire et le marbre sont du carbonate de calcium à l'état naturel. Par calcination, le calcaire est en quelque sorte divisé de ses composants : eau de constitution cristalline, acide carbonique et oxyde de calcium. l'eau s'évapore suivant sont habitude en cas de forte chaleur, pour suivre son chemin aérien. Les acides carbonique se transforment en gaz co2 pour alimenter la pollution atmosphérique ! Ne reste que l'oxyde de calcium appelé "chaux vive" ou chaux ou chaux non hydratée littéralement assoiffés d'eau

L'extinction de la chaux vive est spectaculaire : lorsqu'on jette la poudre dans l'eau elle en absorbe les composants et devient de la chaux éteinte ou hydratée. Cette réaction dégage une forte chaleur. C'est seulement lorsqu'elle est complètement éteinte (ce qui peut prendre plusieurs mois) que l'on peut l'utiliser.  Alcaline et caustique, elle a généralement l'aspect d'une pâte. Après son application sous forme de badigeon, de mortier ou de plâtre, la chaux redevient chimiquement l'inoffensif carbonate de calcium...

En revenant à son état originel, le carbonate de calcium ne retrouve pas l'état poudreux du début mais se cimente en une masse compacte. C'est pourquoi le badigeon, à la différence des autres peintures, n'a pas besoin de liant pour accrocher au mur. Les qualités de la chaux dépendent du lieu de prélèvement et ses composants varient en fonction des régions.

Pour que le badigeon à la chaux adhère, un fond poreux est nécessaire : mortier à la chaux, brique, pierre, parpaing, torchis, béton cellulaire... et là réside le seul problème de son application : elle nécessite un tel support pour pouvoir s'accrocher. (Les fonds bloqués sont les peintures modernes, le plâtre et le ciment)

Il est préférable d'appliquer une couche d'impression ou une résine d'accrochage sur le support pour faciliter l'accrochage.

La surface doit être saine et propre. Il faut mouiller le fond avant d'appliquer le badigeon. Ne pas travailler non plus par trop grand ensoleillement.

Le badigeon à la chaux doit être fluide et appliqué en plusieurs couches très minces. les colorations inégales sont parfaitement normales car avec le badigeon à la chaux il est presque impossible d'obtenir une finition parfaitement régulière.

Préparer les mixtures colorées en quantité suffisante car il est très difficile de retrouver une couleur parce que le badigeon éclaircit en séchant...

Attention avec le badigeon à la chaux, humide, il peut brûler la peau et les yeux, la chaux est en effet un produit caustique presque aussi alcalin que l'eau de javel.

Un excellent site traitant de la chaux et à consulter avant de se lancer avec possibilité de commande.

http://www.socli.fr.

ou ce site pour obtenir les recettes

http://www.murdeco.com/badigeon.htm

Pour tout savoir sur la chimie de la chaux

http://www.dotapea.com/chaux.htm

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

mon blog

le bois flotté

 

 

 

 

 

 

 

 

 

retour à l'accueil